Clip de second life de Paola et Chiara

paolachiara.jpg

Les italiens ont toujours eu un coup d’avance au niveau du business de la musique « dance ».(internet, sonnerie mobile, jeux …)

Des légions romaines de remixeurs reprennent les tendances et ajustent la production distillée dans les charts etc…

Voici un duo de bombasses italiennes Paola & Chiara, forcément doublées par des choristes inconnues, qui interprètent « Second Life ».  

Evidemment, nos producteurs transalpins ne pouvaient pas laisser passer ça. Si le titre est très italo-dance(j’empreinte le sample de cocotte de « Stardust – Music Sounds Better With You » ou plutôt  « Chaka Khan – Fate » qui fonctionne bien  :-)), le clip est une machinima réalisée dans Second Life.

Voilà enfin une major du disque à savoir Universal qui investit ce territoire pourtant si fertile que celui de la machinima made in SL.

A ce titre, il reste 3 jours à ceux qui voudraient aussi montrer leurs talents aux professionnels de Reed Midem (MIPCOM). 

Le site MIPCOM 

L’espace MIPCOM Second Life : call for entries 

Publicités

La Ligue contre le Cancer dans second life

liguecanc2.jpg

J’ai dejà évoqué les actions de Relay for life dans Second Life au sujet de la lutte contre le cancer et les événements crées pour ramasser des fonds, réunions de créateurs reconnus qui donnent leur temps, voir leurs créations pour alimenter la récolte soit à ce jour pas loin de 100 000 dollars réels.

 

liguecanc.jpg

 

Ce n’est qu’au détours d’un voyage que je vais m’apercevoir par hasard que La ligue contre le cancer est en fait présente dans Second Life. Sur le site pas d’évocation et pas la peine de faire une recherche avec le moteur interne qui ne fonctionne pas.

 

Pour une fois, un communiqué de presse n’aurait gêné personne. L’installation SL est bien réalisée sur un terrain de 4096sq localisé sur Europe, terre francophone. Un bon travail pour un petit terrain (contrainte de prim) où l’on retrouve une fleur pour la collecte de don, installable sur son propre terrain, petits bâtiments d’informations et une salle de conférence ouverte et ergonomique. Par contre c’est encore moi qui m’y colle pour la Slurl, ce lien venant de l’Internet redirigeant directement sur le lieu dans second life.

SLurl

Nooba 4000 suite

Encore une fête assez drôle. Le terrain n’aura crashé qu’une et une seule fois, très peu de lag en fait.

nooba4002.jpg

nooba4001.jpg

nooba4003.jpg

SIM SON

avatsimpson.jpg

Créez un simpson sur le site dédié, ensuite vous pouvez l’envoyer .

article_simpsonsune.jpg

sarkosimpson.jpg

j’en ai fait un par hasard, Justin Biziou dans sl alias Sacha QS des Humains Associés.

sacha.jpg sachasimp2.jpg

Nooba 4000

175878696_9c1765a63b_m.jpg

20h

là : http://slurl.com/secondlife/area%2051/136/119/27/

en attendant le mini noob mix   

Serge Gainsbourg l’hotel particulier

Nina hagen african reggae

Mary jane girls

Digital underground humpty dance

2 Live Crew – Me So Horny

Graces jones pull up to the bumper

Elegance vacances j’oublie tout

Biz Markie – Spring Again

tranquillement  fatale bazooka

Rolling Stone undrcover night

MC5 kick out the jams

TTC  dans le club

Stevie Wonder   do i do

 

Fin de second life: Pithivier, Chaudar et Tassin sont plus futés que certains médias

la7.jpg

Voilà l’été donc Second life c’est finis, mort, les entreprises quittent le navire les unes après les autres, le monde virtuel se dépeuple et d’ici 1 mois il ne restera que quelques Linden et Philippe Rosedale sur la plate-forme et Mack tout seul avec son canon à noob.

Voici le scénario estivale décliné par de nombreux Colonel Blanchet issu des médias bien renseignés. (le bouton rouge sur le fil rouge) 

Colonel Blanchet: Le fil vert sur le bouton vert, le fil rouge sur le bouton rouge. Colonel Blanchet:96, 97, 98, 99 et 100, 100 veinnon…101!
[…] Alors se rappeler le fils rouge sur le bouton blanc, le fil vert sur le bouton bleu…
Pithivier: Si j’connaissais le con qu’y’à fait sauter le pont. 

Il aura suffit d’un article remplis d’inexactitudes sur une source connus pour que la réplication ignorante s’opère et véhicule son lot d’inepties. Les Colonels blanchets ont commencé à mélanger leurs fils (rss aujourd’hui).Comme le fait remarquer justement emen tal sur jol, le projet Aloft était limité dans le temps et le départ était prévus de longue date. Le but était d’installer un hôtel, de recueillir des avis sur l’installation virtuelle pour consolider les axes de développement réels. Je ne sais pas si le projet a été pertinent cependant Aloft n’a strictement plus rien à faire dans SL et cela est justifié par rapport au cadre énoncé de cette action.

Tous ceux qui reprennent mal cette installation sont des Colonel Blanchet en puissance, ils ont un statut mais font sauter des ponts par manque de compétence et de renseignements.  

Pour les manipulateurs de dynamite média il n’y pas de doute, c’est la fin. En effet un départ prévus et quelques changements vont handicaper Second Life. Sur ma petite page de Slurl, je recense un peu plus d’une centaine d’installations de marque, si 3 ou 4 partaient il continue d’y avoir des installations et les présences s’étendent (plusieurs îles).

Ensuite les Blanchets ont toujours eu un problème avec le déclaratif.La page suivante donne le nombre d’îles vendues par Linden Lab.

Même le soldat Tassin pourra constater que les présences institutionnelles ne représentent que très peu sur le volume d’îles vendues.

Finalement quel impact peut avoir l’éventuel départ (non confirmé) de 3 ou 4 marques sur un total de 9031 îles. 

Et puis si c’est la fin des haricots, faites un petit calcul en prenant le volume d’île vendues (1,675dollars) + un coefficient raisonnable (tous ne payent pas des charges depuis 1 an) prenant en compte les charges (295 dollar par mois). Ensuite vous allez ici pour voir les levées de fonds de départ et vérifier que sans compter pleins d’axes de monétisations de SL (terrain mainland, charges, download fichiers …) la société qu’on annonce moribonde est en fait sur la voie de la rentabilité J. 

Ensuite on parle d’une baisse des transactions. Même Pithivier qui a un blog sait ce truc simple : avec l’été l’audience fond avec les beaux jours. Après ce sont sûrement les mêmes qui assuraient que personne ne laisserait sa carte bleu sur Internet, qui aujourd’hui parlent ROI J.

Veuillez regarder les stats d’un site de ecommerce sur la période avant Noêl et en juillet pour être encore plus clair. 

Par contre il est vrai que la population française s’est dispersée sur maintenant de nombreuses îles et que certains sont en vacance. La bonne jauge d’audience pertinente pour les français se fera à la rentrée. 

Sinon, Idem pour ceux qui se connectent pas de surprise si ce n’est de constater en home que les utilisateurs simultanés montent petit à petit et qu’il n’y a pas d’érosion constaté sur ce point. Une assiette d’audience fidèle se réalise depuis le début, en novembre les simultanés étaient en dessous de 10 000. 

Pourtant ce soir à la tv, le colonel blanchet fera bien encore sauter le pont.

17jeanoi.jpg

American Apparel part de second life ?

americanaffaire.jpg

Même si les besogneux nous servent la même rengaine copiée sur le voisin et que l’amalgame convoite la méconnaissance totale, on observe quelque chose sur la « premiere » boutique de marque réelle. American Apparel, vous vous souvenez, combien on eu vent de cette marque soudainement ; -). Si vous avez des connexions américaines vous savez , sinon vous connaissez désormais le nom de marque tellement il a été cité via son implantation dans second life.

Ticket d’entré du premier buzz ? Allez le build a été fait par une personne connue mais il y a un an et ses prix n’ont pas tant enflé à la différence de nouveaux entrants. L’île est déserte et n’a jamais eu d’animation : coût d’un buzz relayé worlwide pour un an 5000 dollars d’hébergement (île + charge mensuelle ) + environ 5000 dollars de construction (bâtiment simple , bien texturé) + un communiqué de presse … En gros moins de 15 000 dollars l’effet de notoriété mondiale.

Cependant, le shopping s’est arrêté et le magasin fait grise mine. Est ce voulue ? En règle générale bien qu’il n’y ait pas vraiment de règle, quand on part on ferme l’île e et on ne laisse pas l’accès vers un magasin encore plus fantôme qu’avant. Joue t-on encore avec la machine à buzz ? Au vu de l’investissement, pareil on se lasse vite d’une implantation sl (rappelez vous les règles de renouvellement de site web), un an pour une simple boutique c’est un record.

Ce ne serait pas idiot avant une nouvelle implantation mieux dimensionnée, de jouer véritablement le départ = journalistes qui couvrent le soit disant départ du premier entrant. Si on veut faire du hors média, American Apparel peut se permettre de jouer les fausses pistes du fait de son antériorité. Dans un move  Blair Witch ien , un petit surfe de faux départ pourrait faire de la couverture avant une nouvelle ouverture. Dans le sens contraire se serait idiot d’arrêter vu le ticket d’entré et le fait que la marque puisse à l’inverse de beaucoup d’autres véritablement revendiquer son rôle de pionnier en terme d’installation classique.