La Second Life du blond

Philip Rosedale a vu de la lumière et il est rentré. Je commence comme cela car je n’ai pas encore saisi s’il était en voyage privé et qu’il en profitait pour quelques rencontres ou si cela était un road show. Dans le deuxième cas je ne suis pas sur que son message ai rencontré la bonne cible. J’espère qu’il y a eu une session de journalistes sinon il n’y aura que la petite blogosphere slienne pas vraiment au complet et Jean michel billaut et frederic cavazza qui seront les relais de ce passage. (pour ma part je n’étais pas invité ce qui n’est pas grave en soi mais ce sont d’autres oublis qui sont plus perturbant donc comme dans second life je me suis fait teleporté là par un ami (Laurent savon) et j’en ai teleporté aussi (le fameux tp tes amis).

A l’avenir il faudrait peut être que les quelques impliqués se fédèrent car il ne faudra rien attendre de Linden lab en terme de communication pour l’instant. Les demoiselles de l‘agence de rp étaient fort sympathiques mais il faudra peut être les aider à l’avenir car un éditeur de plate-forme virtuelle rassemble des gens parfois difficiles à identifier et à cerner ( je me rappelle le petit gloussement de début de rire lorsque Jeamrem Bibi à pris la parole, on a quand même tous des noms qui peuvent donner une connotation « Rire et Chanson » plutôt qu’une réunion de spécialistes d’un domaine informatique). Pour l’ensemble de ceux qui suivent l’actualité de second Life rien de nouveau(comme l’avait pressentis Pocarles) mais le discours déjà pratiqué ici ou là et déjà couvert par l’audience en présence.

Comme beaucoup de manager américain, le Rosedale est à l’aise à l’orale et presque convaincant malgré quelques passage au flûtiau notamment sur l’audience unique par mois. Le californien typique, beau, un peu le blond de Gad elmaleh, déjà riche, marié  à quelque chose qui ne doit pas ressembler à un fury…

 



C’est un technicien et on le sait mais que c’est drôle de comparer le niveau d’élocution lors d’une présentation de quelqu’un de type CTO à celle d’un français occupant la même position(pas tous évidemment). Ex Linden 1 a réitéré la position technologique de son entreprise et son avance en s’excusant du peu de ressources affecté au marketing et à la communication. C’est vraiment un point qui me gêne car l’adoption doit passer par là.

Là aussi ce n’est pas nouveau, Linden lab a fourni le chiffre d’attrition à savoir au bout de combien de temps une personne qui test Second Life devient un résident ou abandonne définitivement(2 heures)(une demi-heure pour celui là journaliste mort au combat). Or c’est justement avec ces constats que l’on monte des actions de marketing et de communication pour évangéliser et fidéliser et augmenter sa base d’audience.

En même temps l’arbre qui cache la forêt est le nouveau CEO. Il est présenté comme complémentaire  et aura comme tache d’organiser le développement donc à suivre ce seront ses talents de structuration et d’efforts marketing communication qui seront les indicateurs de sa performance. Sa dominante marketing devrait rassurer mais je connais tellement de consultant marketing qui n’ont presque que le titre. Un point qui me gêne ou que je n’ai pas vu dans sa bio est celle d’une expérience à l’internationale car Second life est une plate-forme mondiale avec toutes les spécificités de consommation et de communication par pays, les aspects légaux…. Si

Mark Kingdon est un ancien du réseau Ominicom (comme moi), on notera l’absence des grandes agences à ce rendez-vous. Ce ne sont que des petites structures ou des particuliers qui soutiennent à bout de bras une entreprise pourtant rentable. Hors Hugobiwan, kerunix ou Karim de la coopé, peu de représentants du vrai vivier sl d’aujourd’hui et d’hier. Là aussi une gêne, j’ai l’impression que notre Rosedale nous dit que l’entreprise est rentable et que donc tout va bien puisqu’ils peuvent continuer l’expérimentation mais je n’ai pas perçu l’aspect lié à la gestion communautaire et une réflexion sur les difficultés que peuvent rencontrer des gens s’impliquant en temps et en finance ayant pour résultat le fameux contenus qui permet la comparaison élogieuse face à WOW.

Donc Linden lab continue son bout de chemin comme depuis le début mais avec la même problématique que celle d’un syndicat à savoir que l’entretien de la base paraît occulté. En même temps on perçoit bien que Philip Rosedale est un passionné de technologie et que ce n’est pas son métier de gérer la communication envers la communauté mais attention E-toy dans les années 2000 a coulé en se plantant dans la gestion de son programme d’affiliation et les mécontents ont pesé lourd. Je le sens plus impliqué dans l’avenir et la réalisation de son projet que dans une pertinence de message pour rassurer ceux qui font et pourraient défaire second Life.

Apparemment il semble suffisamment confiant dans son avance technologique du fait de la complexité de mise en œuvre, en plus rentable ,donc un nouvel entrant doit réaliser un travail monstrueux technique, marketing etc. pour devenir un concurrent.

La vente et le business d’objets virtuels n’ont pas été suffisamment abordé alors que c’est un point fort des univers virtuels dans leur business model et leur viabilité. Seul Frederic Cavazza amènera un peu de discussion sur ce point en évoquant Kart rider. Le recrutement d’audience par le jeux se faisait déjà en 2000 pour de l’Internet 2D, avec la 3D il sera plus immersif et adictif et multi-supports (web avec papervision / flash 10, appli 3D dans les réseaux sociaux, advergame, MMORPG…).

On sait que le maintient de la grid (l’univers second Life) nécessite une infrastructure serveurs importante mais le filou nous dit que cela augmentera encore plus par contre pas un mot sur comment adapter ses efforts de migrations aux données écologiques. C’est pourtant un point encore de communication qu’il faut gérer et sur lequel des résidents et des observateurs s’interrogent (l’histoire du brésilien qui a eu mauvaise presse n’est pas traité ou comprise). Bon on sent bien qu’il est un peu dépassé sur le court terme et que ces objectifs sont à long termes. Mais ce n’est pas la même chose coté résidents.

Sinon notre homme était content de nous relater ce fameux dragon qui se dirige en fonction de ses yeux tout comme le projet Hands free 3D et si j’ai bien compris ceci est possible par des choix de développement de départ tout comme la diffusion sur téléphone mobile(ce qui serait a priori des bons choix techniques long terme).

Son laïus sur les technologies propriétaires aurait pu servir à certains journalistes qui confondent tout et font de second Life un mort-né sans savoir et en comparant à Compuserve J.

On nous parle encore de Mono mais j’en entend parler depuis février de l’année dernière et il n’y a que quelques îles en bêta et ce n’est pas l’accélération des scripts qui amènera des résidents. Evidemment il faut conjuguer technique, marketing, communication, commercial pour le monde entier avec une structure insuffisante pour l’instant en ressources. Donc Philip Rosedale nous dit qu’ils sont en phase de recrutement. Il y a effectivement un poste de vp marketing Europe depuis quelques mois mais est ce suffisant ? Je ne comprends pas comment des sociétés lèvent des fonds sans avoir de vrais sources de monétisations concrètes et comment une entreprise rentable n’investis pas plus et ne se donne pas plus les moyens au vue du marché « INEVITABLE » que cela représente tout en soutenant sa communauté pivot de sa réussite.

 


Concernant l’événement virtuel je me suis demandé si Philip Rosedale se retournait vers l’écran pour participer ou pour se rendre compte que les fauteuils « le corbusier » non scriptés proposaient des femmes et des hommes troncs. Ce point ne passera pas inaperçus (JOL). Doit-on retenir uniquement ce point, évidemment que non mais cela montre que les résidents « adeptes » ne permettent pas certaines erreurs et les souligneront à l’inverse de beaucoup de choses du web qui ne fonctionnent pas. Le temps réel est un vecteur proche du numéro d’équilibriste à l’inverse de la page dormante peu interactive du web qui dissout la réaction spontanée et revendicatrice de l’instant. Pourtant l’essentiel étais là puisque le stream et les traductions( à la main) se faisaient, il est toujours facile de critiquer mais dans le virtuel on retient pour l’instant que l’exigence est importante et difficile à assurer totalement. On remerciera Community chess qui s’est porté volontaire pour assumer la retransmission. Son président fut un parfait animateur. Le québécois est presque un peu masochiste au vue de la charmante réception qu’il m’a offerte moi qui l’avait invectivé en public un an plus tôt lorsque beaucoup confondaient l’indice de statistique de linden lab qui ne reflète pas l’audience en visiteurs uniques d’une île ou d’un terrain. Mais les enjeux politiques de l’époque poussait peut être les acteurs a revendiquer des choses impossibles. (Quelque chose s’est rezzé VS builder plus pour gagner plus)

 


Les moyens mis en place ne pourront rien contre la réalité Lindenlabienne et après un déluges d’explications de Philip Rosedale sur la forte technicité de Linden lab, un bon « Restart Region » montrera une fois de plus qu’il y a beaucoup de chantiers à gérer pour rassurer tout le monde.

 

Open Sim est apprécié surtout si il y a des demandes de connexions à la grid de second Life (we can charge them). Pas fou le filou , il sait que monter son « monde » requiert une jonction avec du contenus et de l’audience et pour l’instant Second Life peut proposer plus qu’une île propriétaire.

 

Concernant l’interaction entre les participants, là aussi nous sommes au niveau expérimental. J’ai eu l’impression d’un speed dating imprévus. Il n’y a pas eu de mise en relation des participants qui pourtant se connaissent virtuellement mais voilà un nouveau métier pour une agence que de savoir que ces gens se fréquentent, sont isolés les uns des autres et que ne serait ce qu’un petit cocktail et une planification d’échanges aurait permis que tout ce petit monde se rencontre et se rassemble.

L’idée d’une organisation ou association SL germe et sera obligatoire car je le redis je ne crois pas à un soutien possible actuellement de Linden lab. Par exemple je n’ai aucune idée de qui est Daneel Ariantho pourtant il étais là, j’ai failli passer à coté de karim de la coopération française et de Wangxiang Tuxing. Je n’ai pu qu’adresser un furtif bonjour à Kerunix Flan ou David castera qui eux se déplaçait de loin. Les extralab doivent bosser au Seychelles car ils étaient aussi bronzés que leurs avatars mais je les connais déjà tout comme Jeanrem « Gibson » Bibi.

C’est aussi drôle de voir qu’une conférence virtuelle permet de s’adresser directement à quelqu’un grâce à l’affichage de son nom au dessus de la tête et de rentrer en conversation en canal privé à l’inverse des petits noms marqués sur un carton réel qui demande plus de vigilance J. Je fais un appel pour un mode de réunion réel autour d’une table (le Magret de canard virtuel : c’est simple on a des gens spécialistes des mondes virtuels qui échangent autour d’un plat français typique et convivial) enfin je n’en sais rien mais les échanges doivent être plus constants.

Sinon des projets français comme la bibliothèque française ou SLOP ont été présenté à notre blond californien qui s’est aperçus qu’il n’étais vraiment pas en face de journalistes mais de résidents communicant dans un anglais professionnel et avec des projets en développement constant. Jean Michel Billaut  étais plus en phase d’approche et de découverte mais il a bien compris qu’il y a un paquet de trucs passionnant derrière tout cela et il s’empressera en fin de meeting de questionner l’équipe de community chess au sujet de la possibilité de diffuser un événement prochain. Fred Cavazza revêtu d’une belle veste avec un superbe motif dans le dos me fera penser à ce passage de Philip Rosedale évoquant la mode dans Second Life et le fait que cela ait un impact sur les habitudes vestimentaires réelles. Encore un créneau pourtant évident et si peu utilisé à part par les résidents.

 

Au final c’était comme souvent dans second life, une première expérimentale jouxtées d’inconvénients. Ce passage me paraît tardif et une présence au web 3 du nouveau californien Loic Le Meur aurait été plus justifié au regard du discours.Pourtant le maître mot prononcé par Philip Rosedale sera pour moi celui qui qualifie l’adoption des mondes virtuelles : INEVITABLE.

 

 


http://billaut.typepad.com/

 


http://www.virtualparis2007.com/2008/04/25/interview-philip-rosedale/

 


http://slandreamedia.wordpress.com/

 

 


http://jeanrem.info/

 


http://www.pocarles.com/

 


http://sldirect.blogspot.com/

 


http://forums.jeuxonline.info/showthread.php?t=887705

 


http://forums.jeuxonline.info/member.php?u=178337

 


http://slmag.fr/secondlife/?p=338

 


http://daneel-ariantho.blogspot.com/2008/04/philip-rosedale-share-and-exchange-on.html

 


http://ma-deuxieme-vie.blogspot.com/

 


http://www.cooperationfr.com/

 


http://www.keru.org/article-19065036.html

 


http://www.david-castera.com/?2008/04/26/377-philip-rosedale-paris

 


http://www.extralab.fr/

 


http://angezanetti.blogspot.com/2008/04/philip-rosendale-est-un-utopiste.html

 


http://community-chest.com/2008/04/26/p-rosedale-etait-ravimerci-a-ceux-qui-sont-venus-le-rencontrer/

 

 

6 Réponses

  1. Je n’ai aucune idée de qui est Gromike Borrely … :p

  2. L’équipe d’Extralab travaille principalement à Nassau, Bahamas pour des raisons évidentes que je ne mentionnerai pas.
    Merci Gromike pour ce compte-rendu, je commençais à croire que personne n’allait en faire un.

  3. « Je fais un appel pour un mode de réunion réel autour d’une table »
    En voila une bonne idée. Présent !!

  4. […] Stéphane Zugzwang, l’infatigable Hugobiwan Zolnir de la Bibliothèque Francophone, Keru, Gromike, Laurent Savon, Wangxiang, Saddam, Fred Cavazza, Stéphane Galienni & Katja Graisse de […]

  5. Wow, ça c’est du compte-rendu…
    Avec du changement de casse pour faciliter la lecture, gromike vous assurez…

    Mack, tu pointes au FSB maintenant ? Tiens, ben on n’a qu’à tous aller à Cuba, c’est assez central au niveau du réseau😉
    D’ailleurs, je ne t’ai pas fait de bisous pour ton formidable billet présidentiel. Donc bisou.

    Gromike, je me permets de m’étaler sur cette page en souvenir de cet hilarant ping-pong sur chroniques martiennes dont vous fûtes le héros. Ca fait du bien de relire la Génèse.

    Mes salutations printanières au Pressing, et à qui rezzera une table au soleil pour prendre des couleurs ensemble.

  6. That’s a good shot doc! Il y a de la matière indeed. Je suis d’accord pour l’essentiel, notamment sur l’adoption, mais la com et le marketing ne sont pas les points forts de LL, et Philipe est plus un visionnaire fan de William, même si pas cyberpunk. J’étais là en avant poste de l’équipe imarginal.com, entre autres. Pour le reste, un bon magret ne peut pas nuire… See yousoon Gromike🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :