Editeur de skin sur le web pour Second Life

mirrorlabs01

Voici un site en flash donc sur le web qui permet de réaliser une skin (peau) que l’on peut ensuite récupérer dans Second Life auprès d’un kiosque. Une marque de cosmétique aurait pu parfaitement commanditer ce projet et recevoir un bon accueil mais c’est encore l’œuvre d’un résident (Delaney Whippet) !

 

Source : Second Style

Mirrorlabs

Diesel, Ligne Rosets, Paramount Pictures International investissent l’univers virtuel Sony Home sur Playstation

diesel_in_sony_playstation_home

De nouveaux annonceurs s’aventurent dans Sony Home à la suite de Redbull : tout d’abord Diesel qui propose des vêtements virtuels aussi bien en freebie ( 4 gratuits c’est peu) qu’en mode payant (1 euro 50) ainsi que Ligne Rosets qui sera présent au travers de ligne de meubles pour les espaces personnels. Il sera possible de personnaliser les meubles en choisissant parmi une vaste sélection de tissus. D’autre part Paramount Pictures International va utiliser PlayStation ® Home pour promouvoir ses derniers films tel que Watchmen en distillant du merchandising virtuel et des extraits exclusifs.

Susan Panico, Sr. Director of the Playstation Network at Sony déclare que lors des 5 premiers jours, les objets virtuels vendus entre 49 cents et $4.99 ont donnés plus de revenus que les films maisons à $14.99, un rapport 20/80 avec 20 % des clients générant 80 % des revenues. Elle révèle aussi que Sony Home à l’ambition de remplacer les « cable boxes » en distribuant des contenus audiovisuels exclusifs.

Voici 24 minutes de promo par
Jack Buser, Directeur de PlayStation Home qui finis son intervention endiablée par Sony Home is not a game it’s a platform J ce qui rappel d’autre discours…

 

 

Source: brandrepublic

A Lire:

Red Bull s’arroge le fameux titre de premier annonceur dans le monde virtuel Sony Home

Description Playstation Home Beta par des vrais digitals natives 🙂 tutoriel video en anglais PS3

Sony Home prepare sa réponse à Google Lively et consorts

Sony Home : la sortie lag un peu

La PlayStation dans le Guiness Book

Autre chose qu’une implantation bidon: les transmusicales dans Second Life, les ames volantes d’Orange

Le traitement médiatique est injuste, il est préférable de parler des trains qui arrivent en retard que de ceux qui arrivent à l’heure. Donc dès qu’un « faits divers ou de société » peut être relaté nous voyons une foison de blogs, de re-dit blogs (pas de contenu mais des reprises et du liens sponsorisé partout), médias web se contenter du pire. Dès lors l’étiquette monde virtuel ou Second Life n’inspire pas grand monde quand les projets sont un peu plus conséquents et valent d’en parler. C’est le cas des Transmusicales de rennes qui sous l’impulsion d’acteurs motivés  ont offert la deuxième édition de cet évènement dans et avec Second Life comme support. La mix réalité (concert réel / concert virtuel) se pratique depuis quelques temps dans Second Life mais les gros organisateurs de concerts ou boites d’événementiel n’en ont pas encore pris la mesure. On dira Bravo à ceux qui ont porté le projet, ceux qui ont participé à sa réalisation et aussi aux organisateurs des transmusicales qui se foutent du buzz et donne le bon ton tout comme en 1992 avec un plateau techno (mal vue à l’époque mais ils avaient eu raison J).

 

 

 

Dans un autre genre, soulignons aussi l’installation réalisée par Orange dans le cadre du Grand Palais (tiens ça me rappelle Yves saint Laurent dans Second Life et à la FIAC l’année dernière). L’idée est vraiment intéressante :

 

« l’installation ‘Les Ames Volantes’, qui permet à tout utilisateur de Second Life de venir ‘exposer son avatar’ en direct sur les murs du Grand Palais. Ces visiteurs ‘virtuels’ connectés depuis les quatre coins de la planète inviteront le public, le temps d’une apparition, à s’interroger sur l’identité, la représentation et la notion de virtualité. »

 

les-ames-volantes

les-ames-volantes2

 

Source : Extralab

Flickr

Transmusicales Second Life

 

Nurien propose Mstar : jeu de danse virtuelle

Nurien existe depuis septembre et a lancé son premier produit : Mstar. Mstar s’inspire des jeux du type Guitar Hero (stimulation des bonnes touches) en répliquant un contexte de plateau de danse où l’utilisateur peut s’entraîner, se perfectionner, enregistrer ses prestations avant d’affronter d’autres joueurs.

Les produits suivants seront Runway dont le but est de créer sa propre ligne de vêtement et de la présenter lors de défilés virtuels soumis au vote de la communauté ou de QuizStar un quizz communautaire. A terme des objets seront commercialisé sous la forme d’une monnaie virtuelle / réelle et il est prévu d’ajouter des fonctionnalités de création.

Nurien est un univers cadré de niche et n’a pas la vocation d’être une plate-forme ouverte comme Second Life. Des investisseurs américains et chinois ont injecté 15 millions de dollars en avril de cette année, d’ailleurs on retrouve Globespan Capital partner qui fait partie des investisseurs soutenant Linden lab l’éditeur de Second Life.

A Lire :

virtualworldsnews

Nurien, du social network 3D dernière génération ?

Le monde de la rencontre ou la rencontre d’un monde

Plutôt qu’une fiche et 3 photos, demain ce sera peut être l’avatar sublimé ou personnalisé qui présentera dans son monde idéalisé ou miroir, ses activités, ses hobbies, sa panoplie multimédia réel en disposant ses flux twitter, ses vidéos youtube, son wall à la facebook, sa vidéo perso en réel et sa machinima, sa playlist ou en music live jouant en streaming à la second life, son agenda, ses lieux de vie / voyages thématisés ,speed dating et autres applications… selon les styles.

 

Croire que les univers virtuels n’interessent pas les sites de rencontre est faux sinon je n’aurais pas vu le leader mondial et le leader européen en rendez vous… il manque un effet de masse et une simplification des outils pour qu’ils fassent le premier pas. Il y a donc une place à prendre pour un projet ou une start up qui prendrait le risque de s’aventurer sur le futur de la rencontre.

 

Lire l’article : Les sites de rencontres sous le charme des mondes virtuels (les echos)

article en relation: les sites de rencontres francais se faisaient trop rares bizarre

 

 

Mark Kingdon : rencontre avec le nouveau CEO de Linden lab editeur de l’univers virtuel Second Life

L’agence PR Lewis organisait ce jeudi 23 octobre un rendez-vous informel avec Mark Kingdon le nouvel homme fort de Linden Lab éditeur de Second Life. Un premier Opus avait eu lieu en début d’année avec Philip Rosedale son prédécesseur toujours en place d’ailleurs. On apprendra d’ailleurs comment s’est déroulé le recrutement sur le poste de CEO. Philip Rosedale fut un intervenant lors d’une présentation chez Organic l’agence digitale marketing conduite depuis 2001 par Mark Kingdon. Ce dernier fut bluffé par le charisme de son intervention. C’est en vacance en lisant le journal que Kingdon notera l’offre d’emploi proposée par Linden Lab. Il rédigera un mail immédiatement mais ne l’enverra qu’à la fin de son séjour.(Pressentiment d’un grand changement)

 

L’audio chez Imarginal

 

Son Parcours :

Mark Kingdon en entrant chez Linden Lab s’offre une nouvelle jeunesse et cela se voit. Il semble émerveillé par l’outil et l’entreprise qu’il a dans les mains. Depuis 2001, c’est à dire une très mauvaise date pour l’Internet, il dirige Organic qui est l’une des agences web marketing désormais leader aux US (clients : Chrysler, Jeep, Dodge, HP, Samsung, Nike, Sony…). Apres 7 ans il avoue en avoir fait le tour et qu’Organic peut continuer sans lui. Auparavant il a travaillé chez Idealab une structure qui a promut et selectionné des start ups (un incubateur en somme).

Idealab a poussé à l’époque une société fortement décriée. Une société malmenée et très critiquée (un peu comme un second life finalement) par son système à limite de l’admissible publicitaire pour les consultants de l’époque : GoTo.com. Goto est simplement l’inventeur des liens sponsorisés et détient le brevet. La société sera achetée par Yahoo et se mutera pendant un temps sous le nom d’Overture et maintenant de Yahoo Search Marketing. Sans cet achat je ne suis pas sur que Yahoo serait encore dans sa position actuelle car la « patent » (le brevet) permet de faire payer tous les acteurs y compris Google. Un peu plus tôt il fut en charge des activités de distribution et retail chez PricewaterhouseCoopers. Autant dire que le garçon a le bon profil a part « son temps de jeu dans un univers virtuel » mais il avoue passer entre 2 et 5 heures par jour dans Second Life.

Le lieu : Toi

Philip Rosedale était apparu dans le cadre des salons lounge de l’hotel Kube, son successeur sera apparenté au Toi. Un petit salon particulier d’une contenance de 30 personnes est réservé pour cette intervention. En arrivant avec Laurent Heckmann d’Andreamedia, l’hôtesse d’accueil fut un peu déconcertée quand nous lui annoncerons que nous venons au déjeuner Second Life. Il n’y a que 4 ou 5 personnes en arrivant (les personnes de ConceptSL : Yohan Launay, Nicolas Mas, Nicolas Barrial d’Extralab…).

 

Apres s’être assis un peu à l’écart sur la banquette de droite nous décidons avec Laurent de rejoindre le groupe formé sur la banquette de gauche. Ce changement fera que je serais par hasard juste à la droite de Mark kingdon. Par conséquent je vais relater différentes choses mais je ne sais plus ce qui vient de nos entretiens particuliers ou de ses interventions. De toute façon l’ensemble de son intervention est en rapport avec les posts suivants :

 

Quoi de neuf chez l’editeur de Second Life
Localisations et planifications marketing en cours pour second life

Tutoriaux sur le site Portail

Ou relayé ici :

Wangxiang tuxing

Ange Zanetti

Virtualnews

 

Différents acteurs de la Slsphere vont se succéder : Kerunix Flan, Hugobiwan Zolnir, Coulaut Menges, Betty Renoir (bibliotheque française), Wangxiang Tuxing, Rfly de RIL Shopping, Jeanrem Bibi (I-marginal), Saddam Triskaidekaphobia de Liberta, Gilbert Reveillon (Laser group), Ange Zanetti et quelques noms qui m’échappent.

 

Enfin Mark kindgon arrive accompagné de Robin Harper apparemment un peu jetlagguée.Contrairement aux photos de presse, Mark n’est pas en costume mais en jeans et blouson en cuir tendance. Il m’avouera plusieurs fois qu’il veut absolument que les marques de modes s’installent durablement dans second life(notamment pour Hommes afin que M Linden puisse faire ses courses J). Je lui ai fait le petit laïus sur la mort de Yves saint Laurent relayée en TV où le reportage commençait par montrer que YSL jouait au couturier en dessinant ses modèles sur un cahier et que les prochains YSL utiliseront l’univers 3D pour s’exercer et que cela avait déjà commencé au vue de la vivacité du monde des couturiers et fashionista de Second Life.

 

Mark Kingdon tout comme son homologue Philip Rosedale saluera poliment tout le monde avec comme première approche celle de savoir quel est le nom de l’avatar de son interlocuteur. En fait il est très curieux et cherche à comprendre qui fait quoi et comment. Ce n’est pas par hasard qu’il avoue passer beaucoup de temps sur les help Island afin de comprendre les freins des premiers résidents. Il écoute ses clients et cherche les solutions concrètes ensuite.

 

Le timing étant strict (1h 20 je crois), il se présentera une première fois en évoquant son parcours et les actions en cours.

 

L’audio chez Imarginal

 

Différents points sont évoqués :

Rendre la plate-forme technique plus robuste et extensive (il parle volontiers d’accueillir des millions d’utilisateurs en simultané, le dernier record étant de 68 000 pour l’instant).

 

A la fin de cette intervention il positionne la différence de sa plate-forme (rentable, base client) face au 184 millions d’ investissements dans des mondes virtuels n’ayant pas encore réalisés leur deuxième tour de table dans des temps de crise ou les levées de fonds vont moins abonder.

A ce propos il cite l’arrivée de Frank ambrose. (scalability and stability)

Quoi de neuf chez l’editeur de Second Life

Travailler l’accès et optimiser « la première heure » si deceptive.

Il est très conscient de l’effort marketing qu’il y a faire sur ce point.

Simplifier l’enregistrement et peut être proposer de la customisation d’avatar dès le web pour raccourcir le temps passé sur ce point et le désagrément de paraître ridicule lors de sa première expérience. Proposer des solutions afin que chacun trouve des lieux intéressant ou se dirige selon ses affinités. Proposer un viewer simplifié sans réduire les fonctionnalités indispensables pour les utilisateurs expérimentés.

 

Il est semble t-il plus conscient que Philip Rosedale que le potentiel est dans l’utilisateur qui crée le contenus (temps passé ) que dans la plate-forme en elle-même ce qui fait l’une de ses différences avec d’autres mondes virtuels.

 

D’ailleurs il a recruté Tom Halle pour travailler l’offre produit et des projets de monétisation hors vente d’îles, terrain, search… sont en projet.

Localisations et planifications marketing en cours pour second life

Rappelons ce que je relate dans l’article au-dessus : Tom Halle a passé un peu de temps à observer les réseaux sociaux et Mark semble etre bien conscient qu’il y a du bon a prendre.

“Second life is the Ultimate social tool without social tool”

 

Il précise aussi que Linden Lab utilise Second Life pour leurs meeting interne et qu’ayant déjà vue les outils de conférence call ou video call dans ses expériences passées en entreprise, cet outil est de loin supérieur en productivité et que cela sera indéniable dans dix ans. Il insiste sur ce point aussi en aparté au niveau des grands changements de son quotidien en entreprise.

Plusieurs fois il relativisera sur la mauvaise réputation de Second Life dans les médias en précisant qu’en interne Linden lab réalise une veille sur tout ce qui est publié et que la tendance de connotation a tonalité négative d’un article diminue au profit d’articles faisant un focus sur des usages précis ou intéressant.

 

Au final tout cela était assez convivial, M Linden donnera sa carte (imprimé à l’envers J comme quoi les efforts marketing se font aussi au niveau du print) et comme son prédécesseur il aura eu la faculté d’interagir sur le viewer réel du temps en le positionnant en mode ensoleillé.

Le rêve de metaverse des californiens continue son bout de chemin.

 

José Feliciano ~ California Dreamin

 

Quoi de neuf chez l’editeur de Second Life

Lors du SLCC (Second Life Community Convention), Mark Kingdon et Philip Rosedale ont annoncé les éléments suivants :

Le temp passé par les utilisateurs de Second Life est de 35 millions d’heures par mois,

L’objectif de 100 millions est dans le viseur.

Philip Rosedale travaille sur une camera 3D à la minority report pour améliorer l’expérience utilisateur.

Linden Lab souhaite proposer des actions / solutions (programmes) pour les pays en développement.

Selon eux la 3D permettra plus de mélange entre les populations de différents pays à l’inverse du web cloisonné par la barrière du langage sur la page.

“The Web has isolated us across language boundaries, but the 3D version of it won’t,” he said. ‘The presence of living people in the space means that we can cross language barriers.”

M Linden (Mark Kingdon ) a précise que Linden Lab travaille sur la pertinence, la fiabilité et facilité d’utilisation du système et de l’interface.

Les axes de développement sur lesquels Linden Lab souhaite se focaliser sont : « live music, shopping, education, and virtual meetings »

Ils annoncent le lancement d’une interface entièrement française d’ici un mois.

Concernant OpenSim : “We’re trying to play a leadership role in those standards,” M Linden said.

La plate-forme s’emploie actuellement à la suppression progressive des pollutions publicitaire (ad farm) sur le mainland

Il y a aussi une sérieuse remise en question et réflexions sur les zones d’aides et d’apprentissage (Help Island)

Un nouveau senior vice-président of global technology Frank Ambrose a été récemment nommé. En gros ils vont essayer de gerer et avancer. « we run things (It’s like that) » 

 

Da bush babies – we run things (It’s like that)

 

 

Source : SLNN