Mise en abime de la notion de virtualité et du futur proche lié aux mondes virtuels tel que second life

La majorité des personnes actuellement sont relativement sceptiques sur l’utilité apparemment « artificielle » des mondes virtuels. Ces mondes en cours ou en création devraient pourtant prendre leur place dans le futur au niveau de différents usages tout comme l’Internet ou d’autres modes de virtualité. Ce concept de virtualité n’est pas nouveau mais par contre très mal employé et parfois fustigé (second life, get a first life) finalement tout ceci est histoire de compréhension et de recadrage historique. C’est à travers une explication « historique » et chronologique que les appréhensions du virtuel sont balayées par une brillante démonstration de Alain Le Diberder. Le conférencier n’est autre que l’un des concepteurs du deuxième monde (monde virtuel français apparu avant Second Life, autonome et rentable mais dont le développement fut stoppé par Vivendi Universal). Il y a deux ans tout le monde se demandait ce que pensaient Alain Le Diberder et son frère Frédéric de leur successeur américain, or on apprend aujourd’hui que SL est pour eux une suite évidente et que notamment Frédéric est vendeur de chaussure à ses heures :-).

Voici donc une explication exhaustive sur les nécessités de se pencher sur ces univers virtuels en devenir et qu’en somme tout cela vient de très loin.

 

 

La deuxième partie est orchestré par Yann Minh qui donne quelques explications sur l’utulisation de second Life pour son travail d’artiste.

 

 

Source : Blog des Managers Intranet

Orange Second Life : énigmes en tout genres

orange_second_life_chasse04

Orange Island, le projet Second Life de l’opérateur français, inaugure une chasse au trésor assez réussie conçue par MadPea Productions. Ici comme pour le projet 7days, le souci du détail est relativement appréciable (texture, animation de transition, narration audio…). Orange n’a pas fait la faute de goût de rappeler sans cesse sa présence comme on peut le voir parfois (souvent sous la pression de l’annonceur) et cela marche et quelques bloggeurs US n’hésitent pas à le souligner. Sans oppression le joueur passe 2 à 3 heures pour résoudre l’énigme sans gêne externe (les zones sont en skybox). Il faut au départ se revêtir d’un bracelet qui permet d’ouvrir un canal de communication avec les autres joueurs en cours ainsi qu’un Hud présentant des informations. La première énigme consiste à retrouver des lettres manquantes sur la machine à écrire. Les lettres sont disséminées un peu partout et certaines ne conviennent pas. Le joueur doit utiliser essentiellement pour cette épreuve la camera en zoom et le clic « touch » pour activer des actions (ouvrir un tiroir). Le tableau suivant est une autre histoire…
orange_second_life_chasse

orange_second_life_chasse01

 

orange_second_life_chasse02

orange_second_life_chasse03

orange_second_life_chasse05

orange_second_life_chasse08

Liens : MadPea 

7 Days Magic Bakery: La boulangerie fantaisie de second life

Gemini EVA Spacesuit dans Second Life

Un très court film utilisant à la fois Second Life et Orbiter Spaceflight Simulator. La combinaison Gemini EVA Spacesuit se retrouve inworld en suivant cette Slurl . (399 Linden dollars)

Le site de Second Life « toujours » en cours de traduction en français

homepag_second_life_en_fran

A l’inverse des annonces de ce jour de Pocarles , je ne dirai pas que le site web de Second Life édité par Linden lab est opérationnel en français. J’ai la désagréable habitude de tester et en 2 tests je m’aperçois que le travail de traduction en français est toujours en cours et non totalement finalisé (idem pour les autres pays clés). Cependant nous sommes sur la bonne voie et l’ensemble devrait suivre (dans 1 ou 2 ans si il n’y a pas de linden français d’ici là). Pour l’instant la « nouvelle page » d’accueil en test depuis Décembre ne détecte pas les IP françaises et sert toujours sa version anglaise. Quelques clics sur le site FR pour acheter un terrain et l’on passe en mode anglo-saxon, tout le reste est pareil pour l’instant dès que l’on passe les deux ou trois clics dans l’arborescence. Je reste consterné sur la localisation du produit « Second Life », voilà une ENORME erreur marketing stratégique assumée depuis 3 ans. Linden Lab s’est coupé de ses clients français lorsque ceux ci étaient en demande sur ce produit complexe et a perdu non seulement des masses importantes de curieux mais aussi les testeurs, puis ensuite certains résidents. Outre la France, c’est s’interdire de présenter un concept relativement complexe au niveau de la prise en main à un marché de 200 millions de francophones.

sl_texture_in_translation1

http://fr.secondlife.com/

IBM Academy of Technology économise 320 000 dollars sur un séminaire dans Second Life

IBM Academy of Technology est une organisation interne regroupant plus de 300 spécialistes. Pour diverses raisons et surtout économiques, l’organisation a suspendu son événement annuel où 200 de ses membres se rencontraient physiquement. Quelques semaines plus tard, l’organisation décida d’organiser une partie de ce rendez-vous dans Second Life puis un autre séminaire au vue de la satisfaction et surtout du retour sur investissement. Linden Lab en profite pour l’instituer en business case sachant que l’organisation a investi 80 000 dollars et estime avoir économisé 250 000 dollars au niveau de la logistique générale (organisation voyage, réservations…) ainsi que 150 000 dollars en coût de productivité sachant que les intervenants n’ont pas subi de jetlag et était en poste avant et après l’événement. Finis les joyeux voyages aux frais de la princesse, ces derniers n’ont consommé que quelques cocktails bien virtuels.

Case study PDF

Source : Virtual World News

Lien : Serious Virtual World applications

Virtual Philadelphia

http://www.geosimphilly.com/