Just Leap In souhaite rassembler via le navigateur web

just-leap-in-virtual-world

Just Leap In , monde virtuel dans le browser Internet, se lance en bêta ouverte. Les navigateurs supportés sont Explorer 7 et Firefox pour l’instant et il faut installer successivement chaque pièces. Au demeurant, j’ai semble t-il un problème à retrouver les caractéristiques de mon appartement à chaque session (je n’ai jamais subi de perte ou de changement via Second Life). Le déplacement d’objet n’étant pas aussi commode que dans Second Life, les éléments s’entrechoquent et bougent dès lors de leurs positions initiales.

Les fondateurs visent pourtant les aficionados de réseaux sociaux (18-34 ans) en s’appuyant sur des passerelles et des connections via facebook afin que ceux ci développent du sharing via ce type d’outil. Just Leap In favorise la connection via Internet et souhaite marquer sa diffèrence avec les univers nécessitant une installation en propre engendrant une deconnexion du web.

Lien : Just Leap In

Publicités

Red Bull s’arroge le fameux titre de premier annonceur dans le monde virtuel Sony Home

red_bull_vendor_second_life

Red Bull va devenir le premier partenaire en terme de sponsoring pour Sony Home. Je me rappelle avoir contacté la société concernant Second Life et facebook. Il y a encore quelques mois, le positionnement sur les réseaux et mondes virtuels ne faisaient pas encore partie de la stratégie numérique de Red bull. Sachant que les utilisateurs-consommateurs auto-alimentent naturellement la marque ( groupes, pages fan, objets virtuels dans second life), la boisson énergisante pouvait se faire attendre. Pourtant à l’opposé de nombreuses installations dans Second Life, cette marque me paraissait en pertinence avec ses cibles, ses activités (F1, musique). Une île Red Bull alimentée par des événements voir des liens événementiels réels aurait facilement trouvée son public. Cependant la masse de travail que cela représente est peut être trop importante et pas assez traçable donc un partenariat avec Sony paraît plus intéressant sur le papier car la marque s’offre son opération de RP « 1er annonceur sur Sony home » (cf. le premier sur Second Life, Google lively…) et une visibilité consacrée dans la communauté des possesseurs de Playstation. Peut être que Red Bull amorcera en parallèle une stratégie sur d’autres univers ou niches sociales.

Source : Virtual World News

Skaaz se casse

skaaz

 

La société Virtuoz annonce la  fin de Skaaz. Skaaz proposait la création d’avatars-bot se positionnant en mode messagerie ou sur un site web. 664 015 comptes ont été crée depuis l’ouverture du site en 2007 mais comme souvent cela ne révèle pas de l’activité réelle en terme d’actifs et de temps passé. Ce réseau visait plutôt les moins de 18 ans et s’était appuyé sur un partenariat avec M6 tout comme Sulake France éditeur de Habbo Hotel en 2005.

Description Playstation Home Beta par des vrais digitals natives :-) tutoriel video en anglais PS3

Demo PS3(Sony Home)

A Lire :

 

Sony Home prepare sa réponse à Google Lively et consorts

Sony Home : la sortie lag un peu

La PlayStation dans le Guiness Book

Le Gartn Air: preparez-vous au virtuel mais sans Second Life

Google lance « Google Deadly » un univers virtuel mort né

google_lively_treetops_clos

Rien de bien étonnant concernant l’arrêt prochain de Google lively (je parlais dès l’annonce de pétard mouillé). Google parle de recentrer ses activités (sous couvert de crise, le bon alibi) au lieu d’un loupé magistral. On peut être le plus gros, avoir des tonnes de développeurs, les soit disant meilleurs managers de l’Internet (pfff J) et concevoir une bouse techno marketé ou pas  par des bras cassés. On ne peut pas croire qu’il y ait eu de vraies réflexions stratégiques sur ce produit sortis à la va vite, a croire que personne chez google n’a vraiment de connaissances sur ce marché très spécifique où les cas d’écoles ne sont pas encore assez pertinents pour le copier / coller de rigueur. Autant il est malheureux que de petits acteurs se trompent sur ce marché où l’originalité marketing est à privilégier (plus du domaine de l’invention et de l’innovation de concept que de reprises obsolètes), par contre ce géant aux pieds d’argile vient de démontrer son incompétence à monter en son sein ce type de produit. Chez google on s’est dit « on est google ils viendront tous naturellement » par contre le manque d’humilité et la zéro existence de recrutement, fidélisation et contenus expliqués et attractifs ainsi que nombreuses fonctionnalités manquantes et interactions inexistantes avec des produits maisons ne pouvaient pas faire une réussite. Croire que l’on monte un monde virtuel en 6 mois d’exploitation en attendant sur son pas de porte virtuel démontre l’inaptitude de Google à gérer cette typologie de projet. Manque d’analyse du marché, manque d’expérience et méconnaissance des aspirations des premiers utilisateurs, manque d’ambition, manque d’originalité, finalement un grand manque d’analyse et de réflexions. L’affaire a été confié à un ingénieur (qui n’a peut être pas eu toutes les clefs ) Niniane Wang, son site en dit long en terme de design (http://niniane.org/ ), son cv montre une expérience sur Flight Simulator entant qu’ingénieur chez Microsoft, en gros très peu de connaissances globales et stratégiques des pratiques d’un monde virtuel. L’arret totale de recherche de Google vis à vis des mondes virtuels serait une autre erreur, des réflexions autours des mondes mirroirs pourraient plus être dans leur cordes.

Sony Home prepare sa réponse à Google Lively et consorts

Second Life et IBM annonce une première expérimentation de teleportation entre univers virtuels distincts, Google buzze avec Lively et donc Sony tease à nouveau. L’intégration de jeux dans Home le positionne comme un univers virtuel fermé visant le ludique, la rencontre …en gros le marché domestique et non les entreprises. On imagine facilement des événements (concert, rencontre avec artistes, promotion de films…) comme cela se pratique dans second life mais centrés sur les produits maisons avec comme base de départ des millions d’utilisateurs en stock.

Le sexe arrive sur Google Lively

Impossible de retester Google Lively aujourd’hui. De mon poste je n’accède que rarement aux rooms même celles vides.  Je note que les premières room « Sexe » viennent d’apparaître et que ce sont les plus visitées. Comme je ne peux tester à nouveau je me pose quand même la question de la sécurité d’une room. Y a t-il des outils de modérations sinon les griefers de tout poils vont bientôt débarquer.

A contrario de Second Life, le griefer est pour l’instant limité mais que fait on de quelqu’un qui vient dénigrer en texte ou en mode voix  tel room ou marque. Je me rappel que dans second life j’etais arrivé dans un magasin où un ancien client déçus réceptionnait les clients en hurlant sa haine des produits en vente et du créateur. Il est possible de dégager cet opposant et de savoir en temps réel  l’arrivée  de quelqu’un sur un terrain dans le monde de Linden Lab. Je n’ai pas vu au cours de ma trop rapide exploration d’hier, d’outil de modération concernant Google Lively.

Les dérives dans second life ont souvent eu lieu parce que les propriétaires de terrains oubliaient qu’il existe des outils pour limiter les agressions diverses et surtout empêcher l’accès. Il semble que dans Google lively il soit possible de privatiser une room mais que fait on d’une room de marque ou de société en mode ouvert et visible depuis un site web. A suivre car l’aspect sécurité dans un monde immersif reste un gage de qualité pour une marque ou une société.