Le monde de la rencontre ou la rencontre d’un monde

Plutôt qu’une fiche et 3 photos, demain ce sera peut être l’avatar sublimé ou personnalisé qui présentera dans son monde idéalisé ou miroir, ses activités, ses hobbies, sa panoplie multimédia réel en disposant ses flux twitter, ses vidéos youtube, son wall à la facebook, sa vidéo perso en réel et sa machinima, sa playlist ou en music live jouant en streaming à la second life, son agenda, ses lieux de vie / voyages thématisés ,speed dating et autres applications… selon les styles.

 

Croire que les univers virtuels n’interessent pas les sites de rencontre est faux sinon je n’aurais pas vu le leader mondial et le leader européen en rendez vous… il manque un effet de masse et une simplification des outils pour qu’ils fassent le premier pas. Il y a donc une place à prendre pour un projet ou une start up qui prendrait le risque de s’aventurer sur le futur de la rencontre.

 

Lire l’article : Les sites de rencontres sous le charme des mondes virtuels (les echos)

article en relation: les sites de rencontres francais se faisaient trop rares bizarre

 

 

Les sites de rencontres français se faisaient trop rares, bizarre !

Si la connexion règne sur Slprofile, Slbuzz ou même snapzilla, pas de rencontre pour la France.
Au pays de Meetic, pas de rencontre d’avatars pouvant se connecter au-delà du virtuel. Les histoires les plus rocambolesques ont pourtant déjà vu le jour aux Etats-Unis.

slprofile01.jpg

Et je vois déjà les bloggers nous assommer sûrement prochainement de poncifs du style « mais les no life ne se rencontrent pas » et les avatars restent chez eux. Le problème c’est que j’ai déjà rencontré des avatars et qu’ils sont tous en passe d’être des amis solides. Cela ne veut pas dire que ça marche à tous les coups.
En abordant un avatar ou quelqu’un via un réseau social ou virtuellement, on apprend à le connaître, la mise en relation peut être lente mais elle est plus sure et lorsqu’on le rencontre physiquement il y a bien un stade de découverte mais votre ami virtuel a bien souvent les même attitudes (si ce n’est pas un fake) dans le réel.
Donc en moins d’une heure vous l’appréciez avec un historique relationnel parfois de plusieurs mois de connivences juste séparé par la distance.
Des fois cela peut aller encore plus vite mais attention à la déception. On est loin de la relation d’un simple profil sur une page web mais de façon identique dans ce monde l’usurpation est déjà légion.Voici donc deux initiatives françaises : Seconde Date et Second Vieseconddate.jpghttp://www.secondate.fr/

slprofilewho.jpg

 

 

secondvieprofile.jpg


Se rappeler en cas d’interopérabilité prônée par Linden Lab et IBM que Koinup est un réseau qui préempte déjà plusieurs univers

http://www.koinup.com/ 
Et pour finir n’oublions pas le mobile avec le doux nom d’Android nouvelle plate-forme lancée par Google. Mais quel rapport ? Juste un vieux souvenir d’une société rachetée par Google : Dodgeball et du lancement simultané de
Open Social ou de l’achat de Tianya Club (réseau chinois) 
Dodgeball n’existait pas que nous en parlions avec un client en pensant que cela se ferait et puis ce client est parti monter un service de rencontre avec deux autres sans recevoir aucun soutien capitalistique de nulle part, aujourd’hui il est parti en retraite 
J mais le service reste le leader européen de la rencontre. 
Voulez vous rencontrer Leroy hutson ? (ce clip n’est pas d’époque évidement)
leroy hutson – love the feeling